Ma vie en paroisse

Jésus-Christ nous a dit dans son saint évangile :

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde »

Mt 5, 13-14

C’est la prémisse et la base biblique de ce que je vais dire sur mon rôle de chrétienne dans l’Eglise. Je suis membre de l’Eglise et de la communauté de l’Esplanade, et j’ai pour mission de travailler dans la maison du Seigneur. Le champ du Seigneur est le monde, et le chrétien est envoyé pour travailler dans ce champ. Il doit travailler, parce que le Christ a dit lui-même qu’il n’est pas satisfait des paroles, mais veut du travail :

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. »

Mt 7, 21

En vertu du baptême, je suis membre de l’Église et membre de la paroisse, je dois ainsi utiliser toute l’énergie que Dieu a mise en moi. Cette énergie je l’exprime, à travers mon engagement dans l’équipe liturgique, l’accompagnement des funérailles, et à travers le catéchisme.

Quand le curé de la paroisse de l’Esplanade m’a demandé si je voulais faire partie de l’équipe des catéchistes, je me suis d’abord demandé si j’étais capable d’assurer cette mission. Est-ce que j’avais assez de connaissances, est ce que je saurais expliquer aux enfants, et répondre à leurs questions ? J’ai pris le temps de la réflexion, et puis j’ai dit oui. Et même si parfois ce n’est pas facile, si les enfants ne sont pas toujours réceptifs et calmes, je ne le regrette pas ! Pour moi, être catéchiste, c’est donner de mon temps pour les enfants, et surtout témoigner de ma foi en Dieu, et en l’Eglise. Mais je crois que j’ai reçu en retour bien plus que ce que j’ai donné. Être catéchiste m’a permis d’approfondir et de faire grandir ma foi et mon Espérance. Je suis heureuse d’avancer, et d’accompagner les jeunes sur ce chemin.

La catéchèse est indissociable de l’activité pastorale de l’Église. Sa mission est l’éducation des enfants, des adolescents et des jeunes adultes à la foi chrétienne, afin qu’ils construisent, en tant que croyants, le sens de leur vie. L’enfant reçoit de ses parents et de sa famille une première catéchèse, à travers les courtes prières qu’il récite. Elles constituent le début d’un dialogue amical avec Dieu. Et, comme le dit le Pape François, les catéchistes sont comme des serviteurs de la Parole de Dieu, à laquelle ils s’adressent quotidiennement pour en faire leur nourriture et la partager avec les autres de manière efficace et crédible.

Un autre engagement a été pour moi de faire partie de l’équipe des funérailles de la communauté de Paroisse de l’Esplanade. Comment ai-je pris cette décision ?

C’est un appel du Seigneur. Je me suis adressé au curé de la paroisse, qui m’a dirigée vers l’équipe qui s’occupe des funérailles. J’ai pris contact avec une personne engagée dans cette équipe, nous avons échangé, puis cette personne m’a proposé de l’accompagner pour une première rencontre avec une famille endeuillée. Et c’est ainsi que je suis devenue membre de l’équipe funérailles de la paroisse. Cette mission nous fait regarder la mort en face, et c’est vrai, ce n’est pas toujours facile… Il nous arrive d’être confrontés à des situations difficiles, faisant remonter en nous des souvenirs que nous préférerions étouffer…

Accompagner les familles en deuil engage la communauté chrétienne locale. Sa mission est de témoigner de l’espérance en la résurrection qui anime les chrétiens. Les équipes de funérailles les rencontrent  là où elles en sont de leur foi, sans juger, en étant simplement témoins de la tendresse de Dieu. Elles permettent à des familles confrontées au  deuil d’exprimer leur souffrance, leur chagrin, voire leur révolte. L’écoute et la vérité de la rencontre peuvent permettre de pacifier ce qui demeure douloureux, de retrouver avec la famille tout ce qu’il y a de signifiant dans la vie du défunt. Dans le service que nous accomplissons, au nom de notre foi, nous n’accomplissons pas simplement un service humain, mais nous sommes aussi appelés à témoigner de notre foi.

Après cela, petit à petit j’ai intégré l’équipe liturgique, où mon rôle est de préparer les messes des familles. Il est important de célébrer ensemble cette liturgie, dans la joie de l’amour et de la foi, pour que la famille puisse la transmettre spontanément, afin qu’elle devienne sel pour la terre, lumière pour le monde et levain pour toute la communauté.

De ce qui précède, je voudrais montrer que le message du chrétien dans l’Eglise et dans la société est associé à une foi pratique, une ferme conviction personnelle et une pleine conscience de notre rôle. Cette croyance, cette conviction et cette prise de conscience grandissent et se nourrissent d’une vie chrétienne sincère qui comprend la prière, les pratiques religieuses, la vie des sacrements et une éducation spirituelle continue pour clarifier la vision et suivre le chemin.

Nada Matloob Hindo, groupe fraternel Sainte-Catherine-de-Sienne, Strasbourg

N'hésitez pas à laisser un commentaire