Région Ile-de-France – Province de France

En mars 2020, comme pour tous, les fraternités ont vécu l’arrêt brutal des réunions, puis la reprise épisodique, peut-être encore plus difficile à vivre dans l’attente de ce qui allait être possible ou non la semaine suivante. Pendant le premier confinement les téléphones ont beaucoup fonctionné comme partout. Les responsables ont eu le souci de garder le contact fraternel avec tous et de beaux partages ont alors été vécus.
Juste avant le premier confinement, en février 2020, après quelques mois d’interruption, un nouveau bulletin a été édité.  Depuis, chaque mois, il a constitué un lien entre tous. Dans un premier temps nous pouvions y découvrir différentes infos de la région et des articles proposés par quelques-uns d’entre nous.  Puis, en raison des restrictions concernant les possibilités de rencontres, nous y avons fait paraître des informations figurant sur le site de l’Ordre et le site d’IDI. Nous ne pensons pas toujours à aller sur ces sites pour découvrir des informations autres que celles de notre sphère provinciale.
Il est envoyé en version papier aux membres éloignés, soit par les responsables si la fraternité se réunit encore, soit par la région pour trois fraternités qui ne peuvent plus se réunir. J’y ai joint deux lettres en novembre et janvier pour aider les anciennes à vivre les moments d’isolement des confinements. L’une d’elles m’a dit combien ce lien était précieux.
Début octobre 2020, la soirée de rentrée prévue au couvent St Jacques, moment fraternel régional, a dû être annulée mais le conseil régional, le jour suivant, a pu avoir lieu. Deux engagements initialement prévus début novembre au couvent St Jacques ont pu être célébrés courant janvier en profitant in extrémis d’un moment favorable ; le frère assistant venait d’apprendre que son test PCR était positif et le couvent a été fermé une semaine plus tard en raison de 4 frères malades. Le moment fraternel après la célébration n’a pu réunir que la fraternité mais nous avons eu la joie, réciproque, de retrouver quelques frères pour l’eucharistie. Trois autres engagements étaient prévus en janvier 2021, ils ont été reportés d’abord en avril puis début juillet, un autre a été reporté d’avril à septembre.
En 2021, comme au premier trimestre de chaque année, une journée de récollection avec Anne Soupa était prévue au couvent de l’Annonciation. Nous y invitons chaque fois des proches du couvent et des amis ; des laïcs dominicains d’autres régions y sont volontiers présents. Après beaucoup d’hésitation, la décision a été prise de l’organiser en visio sur une demi-journée. La date étant proche de Pâques, Anne Soupa nous a proposé le thème « Vivre la Pâque ». Trente-trois participants étaient présents ; ce fut une belle rencontre avec une grande joie de nous revoir…sur écran. Nous aurions pu finalement prendre un temps de rencontre plus long….
Les fraternités ont hésité assez longtemps à se retrouver par visio ; une en avait l’habitude mais les autres non. Au fur et à mesure des semaines qui passaient, sans réel espoir de pouvoir retrouver rapidement nos façons habituelles de nous réunir, toutes ont fini par sauter le pas à partir de novembre. La grande majorité des membres, même les plus réticents, ont réussi à se connecter.
A Caen, une expérience très intéressante et très dominicaine continue de mobiliser la fraternité Ste Catherine de Sienne de Normandie. La fraternité se réunissait au Havre mais, depuis quelques années, les membres âgés ne pouvaient plus être présents aux réunions. Deux laïcs engagés définitifs plus jeunes ont décidé de se réunir à Caen au centre St Paul qui leur était ouvert. La fraternité, réduite actuellement à 4 membres, s’est lancée dans une proposition de moments de discussion et d’échanges le samedi matin, appelés « Kfé Discutt ».
Les rencontres sont proposées tous les mois, complétées tous les deux mois, l’après-midi, par des conférences du frère Gilles Berceville leur assistant religieux, accessibles à tous.
Cette année la plupart des rencontres ont eu lieu via Zoom. Le nombre de personnes varie mais certaines reviennent régulièrement.
Les sœurs carmélites qui occupent désormais les lieux distribuent les flyers des Kfés Discutt et des conférences du frère Gilles auprès des étudiants.
Lors du conseil régional d’octobre 2020, Willy le responsable nous a fait part de son expérience : « Nous sommes boostés par les Kfés Discutt dont le retour était attendu avec impatience par nos quelques habitués. Nous avons d’ailleurs eu le plaisir d’accueillir trois nouvelles têtes à celui du 19 septembre. Ces débats nous portent et nous permettent une vraie ouverture vers la sphère caennaise et pas que….».
Et enfin, quelques-unes d’entre nous accueillent depuis 11 ans habitués ou passants au Passage 222, « tête de pont du couvent de l’Annonciation sur la rue ». Ce lieu est une bibliothèque de prêt gratuit de livres (théologie, spiritualité, littérature, documents d’Eglise, histoire, art, enfants) doublée d’un petit dépôt-vente de La Procure. Frères, laïcs peuvent y présenter leurs ouvrages récemment parus et des partages de lectures sont aussi proposés régulièrement. Cet accueil permet à certains visiteurs de partager souffrances et difficultés de la vie en bénéficiant d’une écoute bienveillante.